# 15 – La Soul jusqu’au crépuscule

Radio Non Edit » revient en force avec une émission Soul et un focus spécial sur la bête de scène qu’est James Brown, nous serons accompagnés également de la complainte de Syl Johnson, de la fausse rudesse d’Isaac Hayes, « la plus belle voix soul aux yeux bleus » qu’est Julie Driscoll et toute la mélancolie de Nino Ferrer. C’est beau, c’est triste, c’est soul.

  • James Brown – Lost Someone, de l’album The Apollo Live 1962.
  • Syl Johnson – Is it because i m black, de album éponyme. 1969
  • Isaac Hayes – Walk on by, de l’album Hot Buttered Soul, 1969
  • Julie Driscoll – Season of the witch, de l’album Open, 1967
  • Nino Ferrer – Looking for you, de l’album Nino and Radiah, 1974

Un grand Merci à Damien, au label Born bad records, Armelle Heliot du Figaro, au blog Guts of Darkness, Fradig de Blues Roots, Joe Farmer et Julien Vanlerenbergh pour ses conseils si précieux.

Laissez un commentaire