La Note Blanche est de retour pour de nouvelles aventures musicales …

Tous les samedis à 17h et tous les mercredi à 9h sur les ondes du 99. 8, la Note blanche reprend l’histoire de la musique afro-américaine mais en vous proposant cette fois-ci de nous consacrer à la musique funk !

Playlist de l’émission « Cosmico-Funk », partie 1 :

Mixe 1 James Brown « I Feel Good » « Sex Machine » «Funky Good time » (13’07)

Mixe 2 : « Tighten up » d’Archie Bell and the Drells « Sing a simple song » de Sly & Family Stone « What’s up front that counts » de The Counts

Mixe 3 : Stevie Wonder « Innervision » « Contusion » « Superstition » 4) Maybe your baby (17’7)

Mixe 4 : Jamiroquaï « Cosmic Girl » « Runaway » Johnny Hammond « Los Conquistadores Chocolatès » (13’1)

Le funk est une musique afro-américaine qui apparaît aux États-Unis à la fin des années 50. Ce style prolonge le mouvement du hard-bop et s’est beaucoup développé au cours des années 60 et 70. Selon certaines interprétations, le terme « funk » proviendrait de l’argot anglo-américain funky qui signifie littéralement et je vous le donne en mille : « puant » ou bien encore « qui sent la sueur » !! Sachez que cela vient des reproches adressés aux noirs par les racistes ! Bref ! Issu principalement de la soul et du jazz, le funk se caractérise par la prédominance de la section rythmique guitare/basse/batterie qui joue des motifs syncopés et la présence fréquente des cuivres qui offrent des ponctuations rythmiques, des riffs ou bien des solos. De manière générale, le funk accorde une grande place aux instruments. Et c’est à la fin des années 60 que le concept se développe, notamment avec le maître en la matière : James Brown. C’est au carrefour du gospel, du rythm and blues, de la soul, du blues ou bien encore, du rock que James Brown synthétise toute la musique noire américaine du XXème siècle ! Il fut considéré comme le parrain du funk notamment avec des titres comme « Say it loud », « I am black and I am proud », « I can’t stand myself ».

Le funk prend donc vie au milieu des années 60. Il puise ses racines dans le rythm and blues et la soul. Les paroles insistent sur la défense des Noirs et les difficultés du ghetto. James Brown est d’ailleurs considéré comme l’initiateur d’un funk urbain et revendicatif! Nous constatons cela avec d’abord avec le titre « Papa’s got a brand new bag » sorti en 1965 pour King Records et qui est suivi du célèbre « Sex Machine » en 1970. Suite à cela, Mister Brown est suivi de près par des formations comme Sly & family Stone, Dyke and the Blazers, The Counts ou bien encore Archie Bell and the Drells ! Et je vais de suite vous passer un petit mixe de tout ça en commençant par le titre « Tighten up » d’Archie Bell and the Drells sorti en 1968 sur le label Atlantic. Ensuite vous entendrez le titre « Sing a simple song » du groupe Sly & Family Stone issu de l’album Greatest hits, sorti en 1990 chez le label Sony. Et c’est pas fini, puisque vous aurez le privilège d’entendre (un passage) du titre « What’s up front that counts » du groupe The counts, provenant de leur album éponyme « What’s up front that counts » sorti en 2000 sur le label Westbound records ! Et enfin bande de veinards, vous écouterez le morceau « Let a woman be a woman » de Dyke and the Blazers sorti en 1969 sur le label BGP records !!!

Alors à vos casques chers auditeurs et c’est parti pour une pure et longue cession bien funky dans la Note Blanche …

Nous passerons à un autre grand pilier de la funk : Stevie Wonder…

Initié au clavier dans ses tendres années, batteur hors pair et joueur d’harmonica, Stevie Wonder révolutionne la musique noire américaine et le rock également. Il lui aura suffit de quatre albums, « Talking book », « Innervision », « Full fillingness first finale » et « Songs in the key of life », pour s’imposer comme une institution de la soul. Le musicien fait ses débuts dans les églises. C’est en qualité de soliste au sein de la chorale que le jeune Stevie effectue ses premiers pas. Atteint de cessité depuis sa naissance, il développe un sens du rythme hors norme, qui lui permet de jouer et maîtriser le piano dès ses sept ans.

Faisons place à la musique de Stevie Wonder avec les titres «Innervision » extrait de l’album éponyme « Innervision » sorti en 1973 sur le label Tamla ! Puis nous enchaînerons avec « Contusion », un morceau entièrement instrumental qui dépote ! « Contusion » est extrait de l’album « I Wish » sorti dans les bacs en 1976 sur le label Motown. Et enfin vous pourrez vous déhancher sur le classique « Superstition » sorti en 1972 sur le label Motown !

A vos casques, à vos baskets et déchaînez vous grâce à Stevie Wonder dans la Note Blanche …

Pour bien terminer cette émission consacrée à la musique funk, je vous propose de tendre l’oreille vers un modèle plus contemporain et en sautant une génération avec le groupe Jamiroquaï ! Petit rappel, Jamiroquaï, est un groupe de musique anglais, mené par le chanteur Jay Kay. C’est à Londres, au début des années 1990, qu’il se fait une place dans le mouvement acid jazz en plein essor. Jamiroquaï impose très vite son style parmi les groupes de l’époque . Aujourd’hui, le groupe a acquis une renommée mondiale, tout en ayant su faire évoluer sa musique. Son dernier album en date est « Automaton », sorti en 2017 sur le label Virgin EMI records !

Au cours de sa carrière, Jamiroquaï a incorporé des éléments de funk, de pop, de soul, de disco, d’acid jazz, de musique électronique ou encore de rock dans sa musique. Le style musical du groupe évoluant au fil des albums, il est difficile de lui affilier un genre particulier même les bases de la funk traditionnelle sont bien enracinées dans sa musique ! Vous vous mettrez à danser sur les titres « Cosmic Girl » sorti en 1996 sur le label Sony Soho Square. Puis Jamiroquaï vous fera tourner la tête avec « Runaway » sorti en 2006 sur le label Columbia !

En bonus, vous aurez le privilège d’écouter « Los Conquistadores Chocolatès » de Johnny Hammond sorti en 1975 sur le label Milestone Records !

N’oubliez pas de retrouver la Note blanche sur son blog officiel : https://noteblanche.blogspot.fr/

A très bientôt pour de nouvelles surprises musicales sur Radio Balises 99.8 !

Laissez un commentaire