La Note Blanche revient sur les ondes de Radio Balises pour vous offrir, comme d’habitude, une heure de pur son rien que pour vous mes très chers mélomanes !

Pour cette nouvelle édition de la Note blanche, je commencerai par vous faire danser avec un classique de la soul musique : Mister Curtis Mayfield ! Chanteur, auteur et compositeur de soul, Curtis Mayfield est notamment connu pour la bande originale du film Blaxploitation « Superfly ». Après avoir fait parti du groupe The Impressions, le chanteur se lance dans une carrière solo. Il devient probablement le premier de la nouvelle vague de chanteurs afro-américains à introduire des commentaires à caractère social dans ses chansons. Cette musique engagée devient très populaire pendant une période particulièrement difficile socialement dans les années 60/70. Mayfield fut un des pionniers de la fierté noire aux côtés de James Brown ou de Sly Stone. Il atteint l’apogée de sa carrière en 1972 avec l’album Superfly qui est en fait la bande originale du film portant le même nom. Les paroles de cet album sont donc très engagées et évoquent la politique du gouvernement envers la communauté noire dont l’état des ghettos. Ce genre de paroles n’étaient jamais encore entendues jusqu’alors dans un film de la blaxploitation dont les BO comme celle de Shaft pour Isaac Hayes, avaient plutôt pour habitude de glorifier les héros avec tous leur excès ! Avec l’album What’s going on de Marvin Gaye et celui d’Innervisions de Stevie Wonder, Superfly devient l’étendard d’une nouvelle conscience sociale et celui d’un nouveau style funky. Mayfield est très productif durant les années 70/80 et est suivi par un public fidèle. Cependant il s’arrête brusquement en 1990 lorsqu’un projecteur lui tombe dessus à un concert ce qui le rend paralysé à vie ! A cause de cet accident, il ne pourra joué de guitare mais il continuera à écrire et chanter. Suite à cela, sa tragédie ne fait qu’empirer car il se fait amputer d’une jambe pour cause de diabète ! Il décède le 26 décembre 1999 en Georgie. Et c’est sur cette note grave et triste que je vais dès à présent vous passer quelques extraits de ses plus grands hits !!

Branchez vos enceintes mes chers auditeurs et dansez sur Curtis Mayfield dans la Note Blanche !

Playlist :

Générique : « Musiqawi-silt » des Wallias Band

Mixe 1 :Curtis Mayfield : 1)«(Don’t worry) If There’s a tell below we’re all gonna go » 2)« Give me your love », 3)« Pusherman » (14’39)

Mixe 2 : Isaac Hayes + The W-Tang : 1)« Walk on by », 2)« Shaft »,3) «Truck turner »,4)« Breakthougt »5) « I Can’t Go to Sleep » (14’59)

Mixe 3 : Shuggie Otis : « Aht Uh Mi Hed » « Not Available » « Inspiration Information » (10’47)

Mixe 4 : « Obsession 77 » d’Atomic Forest ; « Arif Sag » d’Osman Pehlivan ; « Super funk » de Vern Blair Debate ; « New Generation » The Universals (14’28)

Générique de fin : « Musicawa » The Daktaris

Nous continuerons sur notre lancée soul en compagnie du musicien Isaac Hayes ! Pour les présentations, Isaac Hayes est originaire du Tennessee et était chanteur, producteur et compositeur de soul ainsi qu’un acteur américain ! Après avoir joué quelques sessions aux côtés d’Otis Redding, Isaac s’associe avec David Porter et le duo donna le jour aux succès de Sam and Dave notamment avec les titres «Hold On I’m Comin ou Soul man » En 1967, Isaac Hayes relance sa carrière avec l’album « Presenting Isaac Hayes, Hot buttered soul ». Suite à cela, il sort les albums « The Isaac Hayes Movement et To Be Continued » en 1970 puis « Black Moses » en 1971. Le film de la blaxploitation « Shaft » sortit aussi pendant ces années là. Le titre phare devint un énorme hit à la fois dans les charts pop et R&B puisqu’il atteint la première place. D’autres BO suivirent dans le genre pour le film « Tough Guys » en 1973 et « Truck Turner », en 1974, dans lequel il assure d’ailleurs le rôle principal. Après tout ça, Isaac quitta le label Stax records en 1975 suite à des litiges sur les royalties et il monta son propre label intitulé Hot Buttered soul mais manque de bol, il fit faillite l’année suivante. En 1977, le double album « A man and woman » enregistré avec Dionne Warwick manisfesta un redémarrage de sa carrière. Il produit également la même année l’album « Here’s My Love » pour l’artiste Linda Clifford. Musicalement, le musicien fait une pause de 5 ans avant de réapparaître sur le devant de la scène avec Ike’s Rap, un single qui a une nouvelle fois fait le top 10 ! Mais deux plus tard, il remet la musique de côté pour se concentrer sur sa carrière d’acteur. On le voit notamment dans le film « New York 1997 » de John Carpenter où il tient le rôle du Duc de New-York et pour l’anecdote, sachez qu’en 1997 il accepte de doubler la voix du Chef dans ma charmante série préférée South Park ! Bref ! Après une très longue carrière dans la musique et le cinéma, Isaac Hayes meurt le 10 aout 2008 à 65 ans suite à des problèmes cardiaques.

Nous ferons place à la musique d’Isaac Hayes en écoutant pour commencer le somptueux et sublime morceau « Walk on by » qui séduira sûrement tous les romantiques !

Retrouvez la Note blanche sur son blog officiel: https://noteblanche.blogspot.fr/2018/03/de-la-soul-dans-la-note-blanche.html