3ième samedi de confinement et je vais la jouer coincée dans le boudoir de Lola. Coincée comme vous tous probablement. Enfin pour moi, c’est encore plus coincée puis que je me suis pété le genou. Donc, je suis con-con finée et c’est très pénible de devoir se centrer sur la toute petite histoire de son corps physique alors que nous subissons la Grande Histoire. Nous la subissons, oui, et c’est bien ça qui me met en colère.

Quand allons nous arrêter de subir ? Nos dirigeants y répondent par l’abêtissement de la population. Nous donner l’illusion d’adorer ça. C’est des principes marketing ou de manipulation des masses bien connus. Ils font tout pour nous décérébrer, c’est leur réponse à cette question “quand allons nous arrêter de subir” : donc, nous ne subissons pas, nous en re-demandons plus. Plus de conso, plus d’énergie, plus de techno, addiction totale. Nous ne subissons pas, nous sommes complices, avec nos gigabites gratuits, nos abonnements offerts, nos salaires versés sans travail, nos avantages inclus dans nos métiers à la cons pour des boites sans interêt.

Après avoir mis en doute la résistance française pendant le seconde guerre mondiale, après avoir mis sur le même plan nazisme et communisme, l’école enseigne largement aux enfants la notion de “résilience” : acceptation de l’état des choses. Pour mieux rebondir certes, mais surtout pour le prendre comme un état de fait, un destin trace sans responsables. Non, il y a eu des décisions qui ont mené la population à la déchéance ultra capitaliste.

Couplé à un bon abrutissement et un gavage à la techno, je trouve qu’on peut vite faire don de sa vie aux prédateurs. Il faut, et c’est particulièrement vrai en confinement gardez une pratique de vie réflexive comme dirait ma sœur Cécile, quésako ? ça veut dire “n’oubliez pas de penser par vous-même”.

 

MAIS, passons le gros de cette émission avec McFly et Carlito, 2 youtubeurs et leur MAR-A-DON ; une journée défis pour récolter des dons pour l’hopital et les épad confinés. Voilà une cagnotte de plus de 400 000 euros qui va pouvoir palier une très petite partie de la mission d’état, de service public.

Musiques :

Nekfeu – Saturne
Nicolas Folmer – Psychedelic (Radio Edit)
Buck 65  – Gee Whiz With Nick Thorburn
Alain Bashung – Happe
Les Deux Luxes – Down on the Street Loose (from Canada, à guetter dans la prog du Galion à Lorient)

Idée de ballade : poster une lettre

Idée confinement : gardez une pratique de vie réflexive = “n’oubliez pas de penser par vous-même”.

Laissez un commentaire