Bonjour à tous les partiellement déconfinés. C’est chouette de vous voir dans ce cabinet de curiosités , nous voilà lâchés dans un monde bizarre ou il va falloir être pro-actifs pour que ce soit le nôtre. On peut bien sûr laisser les rênes à ceux qui ont tout bien géré pendant notre emprisonnement, ceux qui ont fait passé tous les sujets délicats sans aucunes concertation, ou plutôt en revenant en arrière sur les discutions ou nous envisagions un avenir humain pour tous, on peut faire comme ça. On peut aussi prolonger sa pratique réflexive par des actions sur le terrain, des ambitions par projet.

Il se trouve que nous en sommes dans le boudoir de Lola, au numéro 42. Pour d’autre c’est LE chiffre. Honneur au fabuleux 42 et à Douglas Adams dans ce cabinet de curiosité. Pour beaucoup, ça ne veut rien dire, mais 42 est un symbole dans la culture geek et une reference incontournable de sciences fiction. Nous la devons à l’anglais Douglas Adams qui écrivit et scénarisa une saga SF radiophonique humoristique Le Guide du voyageur galactique titre original : The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy, abrégé en H2G2.

La Terre est sur le point d’être détruite. Elle est sur la trajectoire de déplacement intergalactiques d’être extraterrestres. Les dauphins ont compris la menace estraterrestre et tenté de prévenir les humains de l’imminence de cette destruction. Ils ont tenté de nombreux contacts avec les humains pour les avertir du danger, mais les Hommes ont interprété ça comme des jeux, comme ils sont mignons ces animaux, il ne leur manque que la parole ! Les dauphins devant ces boulets irrécupérables qu’est l’espèce humaine, ont fini par quitter la planète Terre par leurs propres moyens en laissant le message “salut, et encore merci pour le poisson” (So long, and thanks for all the fish).

Douglas Adams a le chic pour mettre le doigt sur l’absurdité de l’homme qui trouve des solutions à des problèmes qu’il invente, des solutions très étriquées, sans créativité, bloquées dans des systèmes fermés et absurdes. J’y vois une grande source d’énergie pour la situation actuelle.

Le comble de l’absurdité est peut-être décrit dans l’épisode The Ultimate Question of Life, the Universe and Everything, La grande question sur la vie, l’univers et le reste, question ultime sur le sens de la vie.

Pour le plaisir, une dernière citation : « Il arrive un point je le crains où vous commencez à suspecter que s’il y a réellement une vérité, c’est que toute l’infinité multidimensionnelle de l’Univers est presque certainement conduite par une bande de cinglés ».

Musique
Gilberto Gil
– Fio Maravilha
Ennio Morricone – For A Few Dollars More
Iggy Pop – Glow In The Dark
Kraftwerk – Europe Endless (pensée) 
La Fraicheur
– The Movements (Video Edit)
Ezekiel Pailheis – Sans l’oublier
Bikini Machine – Crash

Saine lecture : Le Guide du voyageur galactique
The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy, abrégé en H2G2

Film : H2G2 – La grande question sur la vie, l’univers et le reste (2005, réalisé par Garth Jennings)

Laissez un commentaire