Dans ce nouveau numéro de Tout un Monde, nous voyagerons vers l’est et dans le temps, dans la Roumanie des années 80, nous parlerons de monde, de sport, d’animaux morts, d’Alain Delon, d’aspirateurs dans le coffre, de dictateurs avec des vraies balles dans leurs corps, de cinéma, d’antenne parabolique, de mauvaises blagues à son papa, de grand-mère aimante et surtout de liberté…

Nous recevons Florentina Postaru à l’occasion de la sortie d’un livre-témoignage, Heureux qui comme mon aspirateur a fait un beau voyage…grandir dans la dictature roumaine.

Florentina Postaru est née en 1977 à Tulcea en Roumanie. Elle étudie la littérature française à Bucarest dans les années 90 . A 37 ans , elle décide de s’auto-exiler en France et plus particulièrement en Bretagne. Elle collabore aujourd’hui avec Radio Balises où elle produit l’émission « comme un poisson dans l’eau « , une série de portrait radiophonique.
A l’heure du trentième anniversaire de la chute du mur de Berline du bloc de l’est, elle publie chez Bayard un roman autobiographique sur son enfance passé en Roumanie, elle y raconte les années de dictature communiste sous le régime Ceausescu, le tout avec une écriture empreinte d’amour et d’humour.

 

La chronique de Norman, qui nous parlera de science-fiction :

  • Le complexe du Chimpanzé, trilogie de Richard Marzano et Jean-Michel Ponzio chez Dargaud.

 

Les coups de cœurs de Caroline :

  • Les choses humaines, de Karine Tuil, éditions Gallimard.
  • Jamais d’autres que toi, Rupert Thomson, chez Actes Sud.
  • L’oeuvre d’Olga Tokarczuk, qui s’est vue décernée le prix nobel 2018.

 

Playlist musicale:

  • Le choix de Florentina Postaru: So much water so close to home, Vincent Coutois, 2015.
  • Ne parlez pas, Jacques Bertin, 1972.