Des études d’impacts environnementaux ont été réalisées de 2015 et juin 2018 pour lancer le parc test de 3 ou 4 éoliennes flottantes de Groix/Belle-île.

De nouvelles études d’impact sont lancées jusqu’en 2024 pour l’implantation et l’exploitation du parc de 60 éoliennes flottantes, du poste fixe en mer et des structures à terre. Il s’agit d’ Eviter, de Réduire, de Compenser les impacts sur l’environnement.

Etudes d’impact sur la partie maritime : oiseaux, mammifères marins, poissons, faune et flore fixées des fonds sous-marins et sur la partie terrestre : zone dunaire ou agricole.

Des pistes de travail, des préconisations déjà sont sorties des ateliers de travail lors du débat auquel participaient des laboratoires de recherche, des associations de protection de l’environnement, des citoyens.

 

Laissez un commentaire