Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui on s’intéresse aux familles d’accueil qui s’occupent des jeunes ados suivis par la PJJ… (musique) … Ils ont entre 12 et 18 ans et leur point commun est d’avoir commis une infraction pénale pour lesquels ils devront répondre de leurs actes devant le juge des enfants. Mais en attendant, les différents services de la PJJ ( Protection Judiciaire de la jeunesse ) ont pour mission de les accompagner. Par exemple, dans le cadre d’un éloignement ordonné par le juge des enfants, ils peuvent être hébergés soit en foyer soit en famille d’accueil.

A partir du nouvel environnement, ces jeunes sont soumis à des règles incontournables pour se réadapter au cadre de vie de notre société. Ici, on parle de cadre évident pour tous: suivre les cours à l’école, respecter les règles du vivre ensemble, se projeter dans l’avenir en tant que futur citoyen… à la croisée des chemins entre élever et éduquer, un attendu réservée initialement aux familles de ces gosse. Malheureusement, elles peuvent se retrouver momentanément dans l’incapacité d’assurer seule ce rôle… alors, pour optimiser le temps du placement au pénal, les services de la PJJ font aussi appel à des familles d’accueil qui sont prête à recevoir temporairement ces jeunes gens. C’est donc la parole d’Alexis un de ces gosses pris en charge par une de ces trop rares familles volontaires que l’on va écouter, Fred qui l’accueille de temps en temps nous expliquera ses motivations suivi des interventions de la directrice d’un EPEI, (établissement de placement éducatif et d’insertion) et des éducateurs de l’HD (hébergement diversifié)