Qui a peur du loup ?

À l’heure où le loup gris pointe à nouveau son museau dans les régions d’où il avait été exterminé jusqu’au dernier, ne serait-il pas temps de faire l’inventaire des étiquettes, représentations et autres malentendus qui lui collent aux poils ? En Bretagne au tournant du 20e siècle, la langue, la culture paysanne, la transmission orale en fournissent un catalogue imagé, bien plus bigarré et ambivalent que la littérature et la presse de l’époque.

-Invités :
Daniel Doujet, enseignant et écrivain en langue bretonne
Franck Simonnet, chargé de mission « études et conservation », Groupe Mammalogique Breton
enfants de l’école de Kerglaw-la Montagne à Inzinzac-Lochrist

-Musiques :
Florent Ghys, Pull blanc, chemise rouge (Baroque tardif)
Florent Ghys, Printemps permanent (Ritournelles)

 

-Pour aller plus loin :
Daniel Doujet, « Etrezomp-ni e brezhoneg », chroniques hebdomadaires sur le site d’Emglev Bro an Oriant, la fédération culturelle bretonne du Pays de Lorient.
François de Beaulieu, Quand on parle du loup en Bretagne, éditions Le Télégramme, 2004