L’été est de retour et la Note blanche revient sur les ondes et sous le soleil du Mississippi puisque pour cette nouvelle édition, je vous parlerai des origines du blues …

Avant de plonger dans les racines du Delta, nous commencerons par écouter un classique du blues chanté par Janis Joplin, histoire d’échauffer nos oreilles ! Tout d’abord, rappelons-nous un peu l’histoire de Janis Joplin. Née le 19 janvier 1943 au Texas, Janis Joplin est une chanteuse américaine. Dès son adolescence, elle décide de se mettre à la chanson après avoir écouté des artistes de blues comme Bessie Smith et Leadbelly. Après des études à l’université, elle quitte le Texas pour San Francisco et commence à enregistrer ses premiers morceaux. Ses influences sont alors des chanteuses de blues et les écrivains de la Beat Generation. En 1966, elle intègre Big Brother and The Holding Company. Ce dernier était un groupe de rock psychédélique très populaire dans la communauté hippie. Le groupe sortira deux albums et se produira énormément sur scène notamment au festival de Monterey qui sera leur performance la plus remarquée. Après une aventure de trois ans, Janis quitte le groupe et forme le Kosmic Blues Band aux influences rhythm & blues.

Suite à ce petit récapitulatif, nous remarquons que Janis Joplin est particulièrement imprégnée par le blues. Par conséquent, pour introduire cette émission sur le blues, je partagerai avec vous le plaisir d’écouter « Kozmic Blues » extrait de l’album « I Got Dem Ol’Kozmic Blues Again Mama ! » sorti en 1969 sur le label CBS.

C’est reparti pour de la musique cosmique mais cette fois-ci, avec la sublime voix teintée de blues de Janis Joplin dans la Note blanche …

Playlist:

  • Générique : « Musicawi » The Daktaris
  • Mixe 1: Janis Joplin « Kozmic Blues » (04’21)
  • Mixe 2: Son House 1) «Preachin’Blues» 2) «Death Letter» (09’64)
  • Mixe 3: Robert Johnson 1)«Crossroad blues» (02’30) 2)« Hellhound on my trail » (02’37) 3) « Love in vain » (02’19) 4)« Sweet Home Chicago » (03’25 )
  • Mixe 4: Big Joe Williams 1)« Baby Please Don’t Go » (03’25) 2)« Crawling King Snake » (02’52)
  • Mixe 5: John Lee Hooker « Boom Boom » (4’19)
  • Mixe 6 : Muddy Waters « Mannish boy » (5’29)
  • Mixe 7: B. B. King 1)« Stand by me » (2’54) 2)« Chains in things » (4’53)
  • Générique final: « Chains in things » (4’53)

Pour plus d’infos sur l’émission, rendez-vous sur le site officiel de la Note blanche: https://lanoteblanche.wordpress.com/2021/06/28/kozmik-blues/

Un commentaire

Laissez un commentaire