A la fin des années 60, Salomé traverse donc seule le Maghreb, le Moyen-Orient et Les Indes. Raconter son voyage : celui d’une femme en pays d’hommes ainsi que le quotidien des gens croisés au fil de sa route, prendre de la hauteur, confronter ses idées politiques et sa vision du monde à la réalité du terrain, garder un lien avec ses proches, et surtout laisser une trace : telles sont les raisons qui poussent Salomé à écrire régulièrement des lettres à sa famille pendant cette année de voyage.

crédit photo : Véronica Catiglioni

Laissez un commentaire