Actuellement les éoliennes offshores (en Mer du Nord notamment) sont posées sur les fonds marins. La France veut se positionner sur la technologie des éoliennes flottantes offshores qui débute en Europe et dans le Monde. La ferme pilote de 3 ou 4 éoliennes flottantes entre Groix/Belle-île, opérationnelle de 2022 à 2024 servira de test pour différents types d’ancrages. Les avantages d’un champ d’éoliennes offshores concernent l’efficacité dans la production d’électricité, la préservation touristique des côtes continentales, une possibilité de démantèlement des éoliennes après exploitation, une possibilité également de garder la main en France sur la construction et l’exploitation de cette technique de flotteurs.