Aujourd’hui on se plonge dans ce que la chanson française a produit de plus barré, sombre, extrême et incantatoire….

« Ce n’est peut-être que le temps
Qui passe et laisse une poussière
De rêves morts et d’illusions » (Nino Ferrer)

Playlist :

– Nino Ferrer, L’Arbre noir

– Alain Kan, Le Charter de la folie

– Emmanuel Booz, Ode aux rats

– Catherine Ribeiro + Alpes, Ame debout

– Magma, Hhai live

– Jacques Dutronc, L’hymne à l’amour (moi le noeud)

– Odeurs, La chanson la plus rapide du monde