TYT – Pink Floyd, Ummagumma, partie live

Aujourd’hui c’est David qui vous parle et qui vous projette plus de 50 ans en arrière pour évoquer la glorieuse année 1969, l’année du Space Oddity de David Bowie, l’année de Neil Amstrong sur la lune, mais aussi l’année de l’album le plus étrange des Pink Floyd, qui mélange un vinyle studio expérimental et un vinyle live. Il s’agit d’Ummagumma, dont on va aborder uniquement la partie live : un témoignage précieux de ce qu’était Pink Floyd à l’époque, et une sorte d’adieu au Floyd des débuts, celui de Syd Barrett au chant…

Playlist :

– Astronomy Domine

– Careful with that axe Eugene

– Set the controls for the heart of the sun

– A saucerful of secrets

Bonus : See emily play

Tag ,