Pour commencer très fort cette nouvelle émission de la Note blanche, nous serons en compagnie du bassiste Stanley Clarke puis nous enchaînerons avec Youssou N’Dour, Salif Keita, Tony Allen, Sunbirds,The Parliament, Adolphus Bell, Amy Whinehouse, Mahmoud Ahmed et Gétatchew Mékuria & the Ex !  

A travers le mouvement jazz-funk des années 70, des musiciens comme Stanley Clarke ou encore Stevie Wonder émergent de ce nouveau style. Stanley Clarke a d’ailleurs fait ses classes à l’école de musique de Philadelphie, puis il partit à New-York pour commencer à jouer avec des personnalités du monde la musique jazz comme Horace Silver, Art Blakey, Dexter Gordon, Gato Barbieri, Joe Henderson, Pharoah Sanders, Gil Evans ou bien encore, Stan Getz. Du beau monde n’est-ce pas ? De plus, Stanley Clarke a aussi démocratisé la technique du slap. Le slap qui est une technique de jeu instrumental qui permet de produire des sons percussifs sur un instrument non prévu pour cela à la base. Stanley Clarke l’utilisait donc avec son instrument la basse et la contre-basse. Il frappait d’un coup sec et rapide les cordes graves de sa basse avec la phalange. Cette technique a ensuite été utilisé par de nombreux musiciens comme Marcus Miller ou Louis Johnson et puis par la suite, reprise par beaucoup de musiciens pop. Et nous allons dès à présent entendre la grosse basse de Stanley Clarke! Nous débuterons cette première session mixe avec les titres « The Dancer », « Hot Fun » et « School Days » qui proviennent de l’album « School Days » sorti en 1976 sur le label Epic !

Mettez votre casque et dansez grâce aux sons funky de la Note Blanche !

Playlist : 

  • Générique : « Musicawa silt» The Daktaris
  • 1 : « The Dancer », « Hot Fun », « School Days » Stanley Clarke (15’53)
  • 3 : « Wadiour » de Youssou N’Dour (05’24)
    4 : « Djélé » de Salif Keita (04’15)
  • 5: « Crazy afrobeat » Tony Allen (04’53)
    6: « Sunrise » Sunbirds (5’32)
  • 7 : « Dr Funkenstein » The Parliament (5’46)
  • 8 : « Child support » d’Adolphus Bell (03’42)
    9 : « Back to black » Amy Whinehouse (04’08)
  • 10 : « Ere mela mela » de Mahmoud Ahmed (04’39)
  • Générique de fin : « Musiqawi Silt » de Gétatchew Mékuria & the Ex (04’22)

Pour plus d’informations, retrouvez la Note blanche sur son blog officiel: https://noteblanche.blogspot.com/2018/12/escales-musicales-dans-la-note-blanche.html

Laissez un commentaire