Au début du XXe siècle, la France cherche à disposer d’un port à la mesure des grands ports de pêche étrangers. Lorient a la faveur des autorités. Le projet conçu par Henri Verrière, ingénieur des Ponts et chaussées répond aux ambitions nationales et de plus,  il peut être un levier pour l’économie locale.