Tout d’abord mes chers auditeurs, je tiens à vous souhaiter une bonne année sur les ondes ! Pour l’occasion, la Note blanche a pris de bonnes résolutions et va vous donner une nouvelle impulsion musicale pour 2019 ! Pour cette première émission de l’année, nous pencherons nos oreilles sur l’histoire du hip-hop !!

Le hip-hop, musique rap ou musique hip-hop, est un genre musical caractérisé par un rythme accompagné de rap et de chants. Le genre se développe en tant que mouvement culturel et artistique aux États-Unis, à New York, dans le South Bronx au début des années 1970. Originaire des ghettos noirs et latinos de New York, il se répandra rapidement dans l’ensemble du pays puis au monde entier au point de devenir une culture urbaine importante. La culture hip-hop connaît plusieurs disciplines : le rap (ou MCing), le DJing, le break dancing (ou b-boying), le graffiti, le beatboxing. Ces disciplines, apparues avant le hip-hop, seront intégrées dès la naissance du mouvement. C’est néanmoins par son expression musicale qu’il est le plus connu et, de ce fait, souvent réduit à celle-ci.


Cette expression musicale est elle-même souvent appelée « rap », ce qui constitue un raccourci dans la mesure où ce terme ne s’applique qu’à la parole, scandée et saccadée. La musique hip-hop peut en effet revêtir plusieurs formes, voire se limiter aux seuls beats du DJ (disc jockey), auquel cas le terme « rap » ne convient pas. Le hip-hop new school désigne la seconde vague du hip-hop, ayant émergé entre 1983 et 1984. L’âge d’or du hip-hop désigne une période d’innovation ancrée au milieu des années 1980 et au début des années 1990. Le gangsta rap est un sous-genre du hip-hop qui se consacre le plus souvent à un mode de vie violent et à des conditions de misère au sein de la jeunesse afro-américaine. Schoolly  Ice Cube, et les Geto Boys  sont les groupes et artistes clés, connu pour mêler paroles sociales et politiques issues du rap politique et histoires de criminels courants dans le gangsta rap.

C’est le moment de mettre toute cette histoire en musique ! La Note blanche vous a naturellement concocté des petits mixes plutôt new school ! C’est reparti pour un nouveau cycle en musique, la Note blanche balance les sons !

Playlist : 

  • 1 : « Seven » Army Of the Pharaohs (6’14)
    2 : « Deathbed Doctrine » Jedi Mind Tricks (4’23)
    3 : « Suicide » Jedi Mind Tricks (3’52)
    4 : « I Against I Feat » Jedi Mind Tricks (3’49)
    5 : « Insane in the brain » Cypress Hill (2’55)
    6 : « I Wanna get High » Cypress Hill (3’29)
    7 : « Band of Gyspsies » Cypress Hill (4’08)
    8 : « Flying bird » Ghost Dog (1’13)
    9 : « Fast Shadow » (Version 2) Ghost Dog Wu-tang Clan (2’47)
    10 : « Liquid swords »Wu-tang Clan (4’31)
    11 : « A Better Tomorrow »Wu-tang Clan (4’55)
    9 : “Lucifer” Jay-Z (3’14)
    10 : “My first song” Jay-Z (4’45)
    11 : “Hello Brooklyn” Jay-Z (2’16)
    12 :« Dream » Rob Swift (4’51)
    13 : « Hegemony » Ben Sharpa (4’12)
    14 : « Rite » de Method Man & Redman (3’27)

Rendez-vous sur le blog officiel de ma Note blanche:https://noteblanche.blogspot.com/2019/01/new-school-dans-la-note-blanche.html

Je vous remercie à tous et à toutes pour votre fidélité sur les ondes et la Note blanche vous souhaite à tous et à toutes une très bonne année 2019 en musique !

Laissez un commentaire