La Note Blanche revient sur les ondes pour un nouveau chapitre musical cosmique !

Nous ferons nos premiers pas de danse dans le genre libre et décalé grâce à des figures emblématiques de la Note blanche comme (encore) le grand Sun Ra ! ! Nous en avons déjà un peu parlé la semaine dernière, Sun Ra était un ovni, une sorte d’extraterrestre de la musique car celui-ci prétendait qu’il venait d’une autre galaxie, et comme on ne trouva jamais son acte de naissance, il continua ses excentricités pendant toute sa carrière ! Il est d’ailleurs bien possible que la transformation musicale qu’il subit soit une des plus radicales de l’histoire du jazz. Dans les années quarante,avant d’être pianiste de jazz, il commença sa carrière à Chicago,en tant qu’arrangeur. Puis, il rejoint le big band de Fletcher Henderson. Mais en 1955, il changea d’orientation musicale et forma le premier de ses orchestres, ou devrais-je dire plutôt, son premier « Arkestra » ! Il dirigea ainsi plusieurs formations qui sont : The Solar Arkestra, The Myth-Science Arkestra et The Omniverse Arkestra !

Le choix du nom de ses groupes reflète sa fascination pour les voyages astraux. Il est en effet connu pour ses compositions et ses performances phénoménales autant que pour l’étrange « philosophie cosmique » qu’il prêchait. Il commença par jouer du hard-bop, mais très vite, il se tourna vers l’improvisation libre. Les concerts des « Arkestras » étaient de véritables shows avec costumes, chorégraphies et, bien sûr…de la musique ! Les musiciens entraient en scène habillés de longues robes scintillantes et coiffés de couvre-chefs étranges, puis ils étaient rejoints par des danseurs qui se lançaient dans des véritables incantations comme celles-ci : « Nous naviguons sur les routes de l’espace, de planète en planète ». Pour la découverte de sa musique et si vous voulez accomplir un périple cosmique sur la planète Sun Ra, j’enchaînerai directement sur le morceau mythique : « Space in the place », extrait de l’album éponyme « Space in the Place » sorti en 1973 sur le label Evidence. Je vous invite également à regardez son film de science-fiction : « Space in the place », dans lequel il joue un extraterrestre en route pour la terre dans sa soucoupe volante !

Préparez vous pour un nouveau voyage cosmique en compagnie de la musique pharaonique du grand Sun Ra !

Playlist : 

  • Générique : « Musiqawi-silt » The Daktaris
  • 1 :« Space in the place » du Sun Ra Arkestra (08’39)
  • 2 : « Oriental Mood » de Sun ra & Salah Ragab (04’48)
    3 : « Saturn » du Sun Ra Arkestra (03’41)
  • Mixe4 : Donald Byrd : « Stepping into tomorrow », « Night Whistler », « Places & Spaces »,« Lansana’s Priestess » et « Street Lady » (27’47)
  • 5 : « This is not a Tango » The Juju Orchestra (5’29)
  • 6 : « Kind of latin rhythm » The JuJu Orchestra (7’13)
  • Générique : « Musiqawi-silt » The Daktaris

Rendez-vous sur le blog officiel de la Note blanche: https://noteblanche.blogspot.com/2018/12/space-in-place-en-podcast-dans-la-note.html

Laissez un commentaire